Marlisa_Brown_paper_cover

«  Lisez l’accord  » était un appel que Marlisa Brown entendait souvent alors qu’elle grandissait comme participante à l’accord global sur les revendications territoriales des Gwich’in. Après avoir eu du mal à bien comprendre le document, elle a décidé de s’assurer que d’autres personnes reçoivent l’éducation dont elles ont besoin.

Le résultat est Reconnecting to Our Relations: The Need for Formal Land Claim and Self-Government Education in the Northwest Territories (Renouer avec nos relations : La nécessité d’une éducation formelle sur les revendications territoriales et l’autonomie gouvernementale dans les Territoires du Nord-Ouest), le document de recherche de politique de la Bourse nordique Jane Glassco nouvellement publié de Mme Brown.

Mme Brown, qui est née à Inuvik (T.N.-O.) et a grandi à Somba k’e (Yellowknife), examine le soutien offert aux citoyens de l’autonomie gouvernementale, aux bénéficiaires et aux participants des revendications territoriales et aux résidents des T.N.-O., pour mieux comprendre les accords sur les revendications territoriales et l’autonomie gouvernementale.

Après avoir interrogé les personnes participant à l’éducation, à la négociation et à la mise en œuvre des traités dans les T.N.-O., Mme Brown a élaboré une série de recommandations visant à renforcer l’éducation et la formation en matière de revendications territoriales officielles et d’autonomie gouvernementale dans le territoire :

  • Créer un centre pour la gouvernance autochtone du Nord au sein de la nouvelle université polytechnique que deviendra le Collège Aurora. Ce centre offrirait une éducation et une formation axées sur le Nord tout en répondant aux besoins en matière de recherche, de programmes et d’emplois liés aux traités et à la gouvernance autochtone dans les Territoires du Nord-Ouest.
  • Numériser les accords de revendication territoriale et d’autonomie gouvernementale pour en promouvoir l’accessibilité et l’utilisation. Les gouvernements doivent notamment rendre les accords accessibles dans les langues autochtones et en version audio.
  • Les gouvernements soutiendraient ou créeraient des postes d’étudiants d’été et de stagiaires dans les domaines des négociations, de la mise en œuvre et des politiques liées aux revendications territoriales et à l’autonomie gouvernementale.

« Le document de Marlisa souligne l’importance vitale de l’éducation relative aux traités dans les T.N.-O. et au-delà », a déclaré Sherry Campbell, présidente et directrice générale de la Gordon Foundation, qui gère la Bourse nordique Jane Glassco. « Marlisa fournit des recommandations politiques claires pour aider les communautés à être mieux reliées à leurs accords. »

La Bourse nordique Jane Glassco est un programme de développement de politiques et de leadership qui reconnaît le potentiel de leadership parmi les jeunes Canadiens du Nord âgés de 25 à 35 ans et qui est en place depuis 2010.

Marlisa Brown fait partie de la cinquième cohorte de boursiers, qui bénéficient d’une formation en compétences politiques, d’un mentorat et de possibilités de réseautage alors qu’ils entreprennent des recherches sur les politiques publiques.

The Gordon Foundation est un organisme de bienfaisance qui se consacre à la protection des eaux du Canada et à renforcer l’autonomie du Canada nordique. La Bourse nordique Jane Glassco est un programme de développement de politiques et de leadership qui reconnaît le potentiel de leadership parmi les jeunes Canadiens du Nord âgés de 25 à 35 ans. Le programme est en place depuis 2010.

Pour plus de renseignements et des possibilités d’entrevues, veuillez contacter :

Gordon Shallard-Brown, Directeur des communications, The Gordon Foundation

gshallard@gordonfn.org 416.601.4776 poste 230.